• Maëlle

Semaine 51 : De Kingston à Pointes-des-cascades (Québec)


Chris Abi Griffin Jasper Juniper et Rowan

Lundi 1 juillet, nous profitons des vrais lits pour rester dormir. Nous prenons le petit-déjeuner avec Abi, Chris et les enfants. Ils ont préparé des pancakes avec des fruits et du sirop d’érable fait maison, trop bon ! Ce matin, ils vérifient que tout va bien dans une de leur ruche. Papa, Célia et moi enfilons nos tenues d’apiculteurs et observons Abi et Chris ouvrir la ruche. Le nombre d’abeille est impressionnant ! Abi nous explique qu’ils cherchent des larves car cela voudrait dire qu’il y a une reine. Quand il y a trop d’abeilles dans la ruche, la reine part avec un essaim d’abeilles et essaye de se réinstaller ailleurs. Chris et Abi ont vu un essaim partir il n’y a pas si longtemps et ils voulaient vérifier que l’ancienne reine avaient pondu des œufs pour avoir une descendante. C’est très intéressant de voir le fonctionnement de la ruche ! Une fois tout cela fini, nous nous occupons le temps que Maman finisse son article de blog.

Nous rangeons les sacoches et chargeons les vélos. Malheureusement c’est déjà l’heure des aux revoirs ... Nous remercions Chris Abi et leurs enfants Griffin Jasper Juniper et Rowan pour leur super accueil, leur mode de vie est vraiment un exemple pour nous ! Après des embrassades chaleureuses, nous devons reprendre la route. Nous avons prévu de rejoindre Salomé et Florian à Gananoque, un village à une quarantaine de kilomètres. Nous roulons un peu et nous arrêtons déjeuner près d’un supermarché où nous trouvons pour une fois du bon pain ! Nous repartons assez vite, pour ne pas arriver trop tard. C’est un peu vallonné et il fait très chaud. Il est 17h quand nous arrivons à Gananoque et nous commençons à regarder si nous trouvons des spots de bivouacs.

Selfie avec Greg et Kim, Salomé et Florian

Dans la ville, nous nous faisons aborder par Greg et Kim qui discutent avec nous et qui, après nous avoir demandé où nous dormons ce soir, nous proposent de mettre la tente dans leur jardin ! Ils habitent juste à 100m de la rue principale. Nous les rejoignons et ils nous montrent la maison. Salomé et Florian arrivent un quart d’heure après, contents eux aussi d’arriver après leur longue étape. Nous prenons l’apéro tous ensemble, dans le jardin. Vient l’heure du repas mais nous n’avons même pas le temps de préparer une salade que Kim a déjà tout fait. Elle a déjà cuisiné une salade et les pizzas qu’elle a commandées arrivent tout juste ! Nous apprenons beaucoup à recevoir pendant ce voyage, et ce n’est pas aussi facile que cela en a l’air. 

Aujourd’hui, c’est le Canada Day, la fête nationale du Canada. Il y a un feu d’artifice ce soir, au bord du lac. Nous nous y rendons tous ensemble. Il y a une ambiance assez familiale, tout le monde a son petit drapeau canadien. Nous regardons le concert d’un groupe de musique en attendant les feux d’artifices. La première fusée éclate et le feu d’artifice commence ! Il est très beau et assez long, nous passons un très bon moment. Nous rentrons ensuite tous ensemble pour aller dormir dans nos tentes, après avoir remercié de tout cœur Kim et Greg pour cette super soirée ! 


Comptoir en livres dans le café

Mardi, nous restons dormir un peu. Greg est déjà levé et a préparé du café. Nous prenons le petit-déjeuner sur la table du jardin. Greg nous amène du sirop d’érable fait maison à partir des deux arbres de son jardin. Il nous explique que pour 500ml de sirop, il faut 40 litres de sève d’érable ! Il nous fait aussi gouter du miel qui vient de ses ruches, un vrai délice ! Nous plions le camp et chargeons les vélos, puis nous nous posons avec Salomé et Florian pour échanger nos bons plans bivouacs sur la route. C’est ensuite l’heure de partir. Nous prenons quelques photos tous ensemble puis après des aux devoirs chaleureux, partons tous les sept pour rejoindre le centre-ville. Comme c’est certainement la dernière fois que nous allons nous voir (en tout cas pendant le voyage), nous allons boire un café dans la ville. Nous y restons un bon moment et quand nous sortons, il est déjà presque 12h. C’est un peu tard pour prendre la route, tout le monde est fatigué, c’est une bonne occasion de rester ensemble plus longtemps et de faire un jour de pause. Nous allons voir au Visitor centre si il n’y aurai pas de campgrounds ou de free camps dans le coin, mais il n’y a rien. Ce sera donc bivouac dans un parc ce soir. Nous passons faire des courses et allons dans un grand parc, un peu en retrait de la ville, pour manger. Nous profitons de l’après-midi pour lire, faire la sieste, jouer, se reposer. Papa et Maman partent à la recherche d’un bivouac. Nous mettrons les tentes au fond du parc, derrière des gradins.

Baignade dans le lac

Nous décidons ensuite de bouger, nous n’allons pas rester ici jusqu’à ce soir quand même ! Nous prenons les vélos et allons dans un autre parc, près du lac, là où il y avaient les feux d’artifices hier. Nous nous baignons, jouons à quelques jeux de cartes et commençons à préparer le dîner. Une fois que tout est rangé, nous revenons sur le lieu de bivouac. Nous allons chercher des glaces au supermarché (celles du glacier près du lac sont hors de prix) et attendons que le match de baseball soit fini. Nous allons ensuite monter les tentes derrière les gradins, là où personne ne peut nous voir de la route. Seul point embêtant, les moustiques……. Il y en a par nuages, nous les entendons bourdonner dans nos oreilles…. Nous montons les tentes en vitesse, toujours en mouvement pour ne pas laisser les moustiques nous piquer. Quand tout est prêt, nous pouvons enfin rentrer dans la tente, seul lieu de sécurité. Nous voyons les moustiques par centaines entre la moustiquaire et le double-toit ! Nous tuons les plus aventureux qui sont rentrés dans la tente au péril de leur vie. Nous espérons passer une bonne nuit !


Vue magnifique depuis le pont des Milles-îles

Mercredi, nous plions le camp aussi vite que nous l’avons monté hier, toujours à cause des moustiques. La mauvaise nouvelle, c’est que plus nous allons nous approcher de Québec, plus il y aura des moustiques… Nous allons prendre le petit-déjeuner sous le pavillon, sur les tables de pique-nique. Nous profitons des derniers instants avec Salomé et Florian, cette fois-ci c’est malheureusement les « vrais » aux revoirs (nous avons du nous dire au revoir au moins une dizaine de fois, mais nous nous sommes toujours revus après). Nous espérons bien les revoir à Nantes s’ils font un tour en Europe à vélo !

Nous prenons la route et nous dirigeons vers un Visitor centre pour trouver un médecin (rien de grave, juste une simple consultation), et partons donc un peu tard de la ville. Nous rejoignons la route seulement vers 11h… Il fait très chaud et la piste cyclable est au bord de la route, au soleil. Nous faisons un détour par le Pont des milles-îles, grand pont traversant le fleuve Saint-Laurent et allant aux Etats-Unis, duquel nous avons une vue magnifique des 1000 îles. Nous retrouvons la route et nous arrêtons dans un parc pour manger en vitesse. Nous devons arriver à Brockville le plus tôt possible car ici, les médecins prennent des patients seulement sur rendez-vous, et ils ne prennent pas de nouveaux clients. Nous allons donc devoir aller aux urgences. L’étape est fatigante entre la chaleur et la route que l’on voit sur des kilomètres et des kilomètres. Nous arrivons enfin au campground de Brockville. Papa et Célia prennent une douche et partent à l’hôpital pendant que Maman, Maxime et moi montons le camp. La soirée se déroule tranquillement, Papa et Célia rentre vers 20h30. Nous sommes tous contents d’aller nous coucher !


Sieste au camping

Jeudi, nous commençons par un vote : jour de pause au camping ou vélo ? Célia et moi voulons continuer pour avoir un jour en plus à Montreal, mais Maxime est vraiment très fatigué et le besoin d’une vraie pause se fait sentir. Nous restons donc une journée au camping. Nous nous reposons, Papa fait son article de blog. En fin de matinée, je pars faire les courses avec Célia et Maman. Nous repassons à l’hôpital pour récupérer un tampon du médecin que Papa et Célia avaient oublié hier. Nous nous posons ensuite au Tim Hortons pour avoir du wifi puis allons faire les courses. En sortant du supermarché, nous remarquons que nous n’avons plus qu’un sac à dos… Célia a oublié le 2ème au Tim Hortons… Maman part le chercher et nous rentrons avec Célia pour préparer le déjeuner. L’après-midi nous allons nous baigner dans la rivière. Nous restons près du bord car il y a un serpent dans l’eau. Je ne savais pas que les serpents nageaient aussi bien ! Sur l’emplacement à côté du nôtre, nous rencontrons Bruno, un québécois. Il offre une « tite frette » (=bière fraîche) aux parents. Nous discutons avec lui, il devient une bonne référence pour Papa qui entraîne son accent québécois.

Andrew et Denise

Des cyclos sont arrivés au camping et ils nous invitent à prendre l’apéro avec eux. Nous discutons pas mal de temps ensemble. Andrew et Denise voyagent pendant une semaine, ils commencent tout juste à se mettre au vélo. Ils habitent Cornwall, à la frontière Ontario-Québec, à une centaine de kilomètres. Ils seront rentrés dans deux jours et nous invitent à dormir chez eux à Cornwall ! Il se fait tard et nous allons nous coucher car nous aimerions nous lever tôt demain matin.


Longue pause déjeuner près du fleuve

Vendredi, nous partons à 9h après avoir démonté le camp. Nous roulons 20km et faisons une pause dans un parc où Maxime et Papa se baignent. Nous repartons assez rapidement et roulons 20km de plus avant de nous arrêter déjeuner. Le Waterfront Trail suit à peu près le fleuve, nous trouvons donc des parcs assez régulièrement. Nous restons longtemps : lecture, sieste, jeux, baignade. Nous reprenons la route pour 15km. Nous arrivons dans un campground. Nous montons le camp, préparons à manger, prenons nos douches et rentrons dans les tentes pour dormir. Je finis de gonfler mon matelas quand CRAC, il éclate. J’avais déjà eu plusieurs trous ces derniers jours et une alvéole s’était décollée. Mais là, 3 ou 4 alvéoles sont décollées, et il y a une dizaine de trous… Autant dire qu’il est mort… Je vais donc dormir sur la nappe.


Piste cyclable au bord du fleuve

Samedi, nous démontons le camp comme d’habitude. Nous passons chez Canadian Tyre pour trouver un nouveau matelas mais ils n’ont que des gros matelas pneumatiques à gonfler à la pompe. Entre temps, Maxime casse sa 2ème paire de lunettes (il avait déjà perdu la visse de la première paire). Nous essayons de trouver un opticien mais il n’y en a pas avant Cornwall. Il mettra donc ses lunettes de soleil toute la journée. Nous allons faire quelques courses et en repartant, nous croisons un cyclotouriste canadien. Nous discutons un peu avec lui. Nous partons enfin, il est déjà presque midi… Nous voulions faire une grosse étape aujourd’hui, mais finalement nous allons surement nous arrêter à Cornwall, cher Andrew et Denise. Nous mangeons à Upper village, dans un grand parc, puis prenons des pistes cyclables jusqu’à Cornwall.

Départ de chez Andrew Deise Eric et Grace

Nous nous arrêtons chez un opticien pour recoller les lunettes de Max et arrivons chez Andrew et Denise. Leurs enfants sont là aussi : Grace (16 ans) et Eric (étudiant). Ils ont une 3ème fille, Ana mais elle n’est pas là ce soir. Nous rangeons les vélos dans le garage et allons tous dans le salon. Nous mangeons ensuite le dîner préparé par Andrew et Denise : BBQ et salade avec des fraises en dessert. Un vrai régal ! Avec Max et Célia nous regardons un Astérix et Obélix puis moi et Célia rejoignons tout le monde en haut, sur la terrasse. Nous passons une super fin de soirée tous ensemble (musique, discussions), un beau moment de partage !

Arrivée au Québec !

Dimanche, le réveil est un peu difficile, nous nous sommes couché tard la veille. Nous descendons, le petit déjeuner est déjà prêt : pancakes aux blueberries avec sirop d’érable, Miam ! Nous mangeons tous ensemble puis chargeons les vélos. Nous avons rencontré une famille géniale, merci à Andrew, Denise, Eric et Grace pour cet accueil et ces moments de partage. Nous quittons Cornwall sous un grand ciel bleu, pas un nuage à l’horizon. Les kilomètres passent plutôt vite ce matin. Nous roulons un peu plus de 40km dans la matinée. Nous nous arrêtons déjeuner dans une cabane en bois au bord de la route, il n’y a pas beaucoup de parcs dans cette zone. Nous repartons et passons tout juste la frontière du Québec ! Cela fait bizarre de se dire que nous n’aurons plus besoin de parler anglais jusqu’à la fin du voyage… C’est déjà le début des « dernières fois » du voyage.

La route verte dans la forêt

Nous sommes maintenant sur "la route verte", sur une piste cyclable. Nous faisons une pause au Tim Hortons, c’est vraiment étrange de commander en français ! Je pense que la dernière fois que nous avons commandé quelque chose en français, c’était en France, c’est à dire presque un an ! Nous reprenons les vélos et la piste cyclable continue dans la forêt, c’est très sympa. Nous arrivons à Pointes-des-cascades, dans un camping. Nous avons roulé environ 80km aujourd’hui. Nous montons le camp comme d’habitude, mangeons et allons nous coucher.


Voilà tout pour cette semaine. Nous avons encore fait des rencontres merveilleuses, toutes plus enrichissantes les unes que les autres ! Cet article est certainement le dernier que j’écris : encore une « dernière fois » du voyage. J’espère vous avoir fait voyager un peu avec nous cette année, même si c’est parfois difficile de mettre à l’écrit ce qu’on vit et ce qu’on ressent, tellement les sensations sont intenses !


Maëlle

141 vues1 commentaire