• Léna

Semaine 49 : de New York à Scarborough

Lundi 17 juin 2019, le bus arrive à 8h45 en plein centre de Manhattan. Direction le Starbuck café pour faire  comme tous les New Yorkais que nous croisons: café latte, tea chai latte et hot chocolate. Puis nous nous dirigeons vers l’Empire State Building et nous prenons en chemin un petit truc à manger pour finir de remplir nos estomacs. L’Empire State Building nous offre une belle vue de New York du haut de son 86ème étage. Cette tour a été construite en 1930 en seulement 410 jours, c’est impressionnant.



Nous poursuivons notre route en déambulant dans les rues et atterrissons à Macy’s, l’un des plus grands magasins de New York. Puis nous partons vers Central Park en passant par Times Square, avec ses écrans géants et ses affiches de spectacles.



Nous sommes accueillis à Central Park par des écureuils. Ils ne sont pas farouches. Nous cherchons un coin d’herbe sous les arbres et nous y posons pour faire la sieste. A l’exception de Maxime qui préfère jouer avec mon téléphone, tout le monde s’endort et les quelques gouttes de pluie ne nous dérangent pas. 15h45, le réveil sonne, nous émergeons doucement et reprenons notre route.



Nous avons rendez-vous à la Grande Gare Centrale à 17h45 avec Yves, un cousin de Gilles qui nous héberge pendant notre séjour à New York. Nous remontons Madison Avenue et ses boutiques de luxe.


Hall de la Gare Centrale - New York

Nous arrivons à la Grande Gare. En entrant, j’ai l’impression d’avoir déjà vu ce lieu, probablement dans un film. Le hall est magnifique, sobre, immense. Sur le plafond, sont représentées des constellations. Les guichets et le point d’information sont comme d’origine. Nous achetons nos billets, nous nous posons dans un café car nous avons un peu d’avance et retournons dans le hall Gare Centrale.



Yves nous rejoint, embrassades puis nous le suivons dans le flux des couloirs pour prendre le train. Après 35 minutes de trajet, nous arrivons à Mamaroneck, quartier situé au vert, au nord de New York, près de la mer. Nous sommes accueillis par Nikki, Alexandra et Massimo. Yves et Nikki nous montrent où nous logerons : les anciennes écuries rénovées en maison, avec les placards et frigo remplis uniquement pour nous.  Nous n’en demandions pas autant. Petite douche puis apéro et barbecue. Que du bonheur !!! 


Mardi, nous n’avons pas mis de réveil et nous levons tranquillement. Alexandra nous amène à la gare en voiture. Aujourd’hui, nous avons prévu de visiter le Moma, le muséum of modern art. Nous nous y rendons à pied depuis la gare centrale malgré la pluie. Nous ne trouvons pas l’entrée du musée car il y a des travaux autour du bâtiment. En demandant notre chemin à l’un des ouvriers, celui-ci nous apprend que le Moma est fermé pour travaux jusqu’à fin octobre. Nous nous rabattons sur la boutique qui présente des produits originaux et nous prenons tous plaisir à être dans cette petite boutique. Nikki nous a parlé d’un lieu sur la réalité virtuelle. Nous décidons d’y aller. Il est déjà 14h quand nous y arrivons. Nous cherchons une épicerie où acheter du pain afin de faire des sandwichs. Impossible d’en trouver. Au bout d’un quart d’heure, nous comprenons que les pharmacies sont également des supermarchés et trouvons notre bonheur. Nous faisons nos sandwichs dans 2 mètres carrés au sec, les avalons et  allons au  VR World. En fait, ce site n’est pas un musée sur la réalité virtuelle mais un grand espace avec des jeux et films de réalité virtuelle. Les enfants et moi commençons par une course de voiture. J’ai dû mal à terminer la course, je commence à avoir le mal de mer. Ce sera le seul jeu pour moi cet après-midi. Gilles et les enfants s’éclatent, Gilles fait quelques pauses quand il sent qu’il ne va pas être bien.



Après deux heures d’écrans, nous reprenons l’air et l’eau, il pleut toujours. Nous testons Dunkin Donut, une enseigne que nous voyons partout et nous régalons. Nous rejoignons ensuite la gare centrale à pied et prenons le train pour rentrer à Mamaroneck.



Nous passons la soirée tranquillement tous les 5, Gilles et Maxime jouent à la X box (ils n’ont pas eu assez d’écrans aujourd’hui...) et allons-nous coucher tôt.








Mercredi, le réveil sonne à 6h30. Le départ est prévu à 8h avec Nikki qui nous amène à la gare. Ce matin, nous empruntons la High Line, c’est une balade suspendue aménagée sur une ancienne ligne de train. C’est vraiment chouette. Tous les styles architecturaux se côtoient et c’est également verdoyant.



Nous passons à Chelsea Market puis déambulons dans Soho. Nous apprécions ce quartier car il n’y a pas tour et c’est agréable de s’y promener.



En début d’après-midi, nous allons au World Trade Center et visitons le mémorial du 11 septembre qui retrace les événements du 11 septembre 2001 ainsi que la reconstruction du World Trade Center. Des fontaines ont remplacé les Twin Towers. La visite est très émouvante surtout quand nous arrivons face aux murs tapissés des photos des victimes.




Pour finir, nous nous rendons à Wall Street puis rentrons à Mamaroneck. Ce soir, Nikki et Yves nous ont encore préparé un repas fabuleux. C’est déjà l’heure des au revoirs avec Yves et Alexandra qui partent travailler tôt demain matin.






Jeudi, nous nous préparons et faisons nos sacs à dos puis passons dire bonjour et au revoir à Nikki et Massimo. Nikki nous amène à la gare. Aujourd’hui, nous allons voir la statue de la Liberté ainsi qu’Elis Island. En arrivant sur le site, nous sommes alpagués par une femme qui porte un T shirt « Ask me » et qui laisse penser qu’il s’agit d’une hôtesse qui guide les touristes. Elle nous dit qu’il n’y a plus de billet pour aller à Elis Island et elle nous propose de prendre un autre bateau et etc... Elle insiste tellement que nous déclinons sa proposition et elle n’est pas contente. Nous avons bien fait, c’est un attrape touriste et nous prenons nos billets et nous rendons sur le bateau. Je suis vraiment contente de voir la statue de la Liberté. Je ne pensais que cela m’aurait procuré autant d’émotion. Puis nous débarquons sur Elis Island et allons visiter le musée de l’Immigration. Dans un premier temps, nous allons voir les salles qui expliquent le fonctionnement d’Elis Island quand les immigrants arrivaient en masse et ensuite nous nous dirigeons vers l’exposition sur l’immigration aux Etats-Unis.



Il est déjà tard quand nous sortons, pas loin de 15h30. Nous entendons  un énorme orage et retournons nous réfugier avant que la pluie n’éclate. Après un quart d'heure, la météo est de nouveau clémente. Nous allons faire la queue pour aller prendre le bateau. Quelques minutes plus tard, une pluie s’abat sur nous. Nous ne pouvons pas nous abriter et sommes trempés de la tête au pied. Dans le bateau, Gilles vide ses chaussures et essore ses chaussettes. Nous allons nous mettre au sec pour le déjeuner et séchons tranquillement. Nous errons ensuite dans les rues de New York puis prenons le métro et allons rejoindre le lieu où nous devons prendre le bus de nuit qui nous ramènera à Toronto. L’arrêt est à proximité de la High Line. Nous nous y rendons en attendant le bus et finissons de sécher au soleil.



C’est l’heure d’aller faire la queue pour le bus. Celui-ci part avec une demi heure de retard. Pas de pluie cette fois-ci, nous sommes quasiment secs en entrant. La nuit est plus entrecoupée que celle de l’aller. Beaucoup de personnes descendent aux arrêts intermédiaires et nous ne sommes finalement pas très nombreux à nous rendre jusqu’à Toronto. 


Vendredi, 9h, nous sommes à Toronto. Nous reprenons nos habitudes canadiennes et allons prendre une boisson chaude au Tim Hortons. Nous nous rendons ensuite à Kensington Market, en passant par le quartier chinois. Kensington Market est fait de maisons colorée et de diverses enseignes. C’est très joli et cela contraste avec les buildings.



Avant d’aller prendre le bus pour Hamilton, , nous empruntons une énorme galerie souterraine et profitons de la food court.



Il est 13h, nous grimpons dans le bus et nous endormons en moins d’un quart d’heure. A notre arrivée à Hamilton, nous reprenons deux bus et arrivons enfin chez Jan et Thomas. L’accueil est toujours aussi chaleureux. Maxime est heureux de retrouver Ash, le chien. Les garçons partent jouer au foot et promener Ash. Célia termine son article de blog. Je fais une lessive. Nous nous régalons avec un bon dîner et nous couchons tôt.


Samedi, réveil à 8h et remballage des sacoches. Jan a préparé un super bon pain perdu pour le petit déjeuner. Il fait beau et pouvons déjeuner dehors.


Il est 11h30 quand nous quittons Jan, Thomas et Emma. C’est parti pour nos dernières semaines de vélo. Nous nous arrêtons faire le pleins de vivres. Maxime m’accompagne pendant que Gilles et les filles regonflent les pneus des vélos, qui après plus de 15 jours de pause en ont besoin.




Nous rejoignons le Waterfront Trail, chemin aménagé qui longe le lac Ontario. Le soleil est avec nous et cela fait du bien.



Gilles a repéré un camping à une cinquantaine de kilomètres. Quand nous nous en approchons, nous nous rendons compte que s’y rendre, nous fait faire un détour de 15 km. Nous décidons donc à l’unanimité de faire un bivouac, même si nous sommes en milieu urbain.


Nous nous arrêtons au parc suivant pour dîner et faire notre toilette de chat. Il y a du monde partout, les gens sont en famille, dînent, jouent, fêtent un anniversaire, pour la majorité d’origine indienne. J’aime bien cette ambiance. Puis nous partons à la recherche d’un bivouac. Nous repérons des sites boisés mais des panneaux indiquent la présence de coyotes et nous préférons éviter. Nous en apercevons un en lumière de bois. Nous poursuivons et trouvons une petite étendue enherbée à l’abri des regards. Nous plantons les tentes et nous couchons.


Dimanche, le réveil sonne à 6h30. Nous plions le camp sans faire de bruit. Une voiture de police vient de se garer à l’arrière de notre emplacement. Apparemment, elle ne vient pas pour nous déloger mais inspecter le parking. Gilles a entendu de nombreux allers et venues cette nuit. D’ailleurs la nuit n’a pas été très bonne pour lui. Nous pédalons un peu et trouvons une table au soleil, face au lac. C’est magnifique. Célia et Maxime s’amusent à construire des pyramides de galets. Maxime repère de nombreux fossiles de coquillages sur les galets. C’est étonnant d’en voir autant.



Nous poursuivons notre route, toujours en longeant le lac Ontario. Nous arrivons à Toronto. C’est dimanche, il fait très beau et il y a donc beaucoup de monde en bord de lac. Par contre, personne ne se baigne, la qualité de l’eau l’interdit. C’est un peu frustrant étant donné la chaleur. Le long du Waterfront Trail, de nombreux jeux d’eau sont installés et Maxime en a profité ce midi. Bien que le trail soit bondé, c’est agréable de pouvoir traverser la ville par une piste cyclable.



En début de soirée, nous arrivons enfin à un camping situé à une vingtaine de kilomètres. La journée nous a paru longue et nous avons eu l’impression de ne pas avancer. Le Waterfront Trail fait beaucoup de détours sur cette section et les kilomètres s’accumulent sans que nous avancions réellement. Demain, la météo prévoit de la pluie. Nous décidons donc de faire un jour de pause. Dîner puis tous au lit. 


Mes petits bonheurs de la semaine :

  • La sieste à Central Park.

  • Les bons dîners avec Nikki et Yves (grillade de bœuf/purée/sauce aux cèpes/fraises-glace et poulet au barbecue/riz au lait de coco/sauce à la cacahuète/tarte aux fruits et tarte au citron). 

  • Le bon poulet rôti, pommes de terre, légumes au barbecue avec Jan et Thomas.

  • Le petit-déjeuner samedi matin, dans le jardin autour d’un délicieux pain perdu.

  • Remonter sur mon vélo et retrouver notre tente après plus de 15 jours de pause.

  • Observer les chipmunks et les écureuils.

  • Le petit déjeuner au bord du lac Ontario.

  • Regarder le lac Ontario.

  • Voir des familles réunies dans les parcs partager des repas et de bons moments ensemble

  • Et encore pleins d’autres...


Encore un grand merci pour vos messages et encouragements. La fin du voyage approche. C’est l’avant-dernier article que j’écris. Nikki m’a demandé quelle serait la première chose que je ferai en rentrant à la maison. Je n’en ai aucune idée et ne réalise pas que cette aventure à vélo va prendre bientôt fin. Par contre, je suis sûre qu'une nouvelle aventure nous attend après ce voyage.


A très bientôt


Léna 


LE BLOG DE MAXOU


Le World Trade Center dessiné par Maxime

Avant le 1er septembre 2001 . Maintenant


149 vues1 commentaire