• Célia

Semaine 48: De Terrace Bay à Toronto


Lundi, nous nous réveillons tôt pour attaquer une grosse étape en pickup de façon à rattraper Salomé et Florian pour les voir une dernière fois. La nuit n’a pas été de tout repos, il a plu et les rafales de vent s’enchaînaient, sans compter que le double toit de la tente s’est déchiré sur 2m la veille. Nous avons donc été obligé de mettre la bâche qui nous sert à protéger le pickup sur le tau de la tente mais vers 3h30 le vent déplante les sardines, nous sortons avec Maëlle et Papa, nous replantons les sardines dans le froid et nous nous recouchons et finissons notre nuit. Ce matin, je découvre qu’une grande flaque d’eau se cache sous mon matelas et que mon legging est mouillé, l’eau est passé à travers le tau. Nous partons dans l’espoir de trouver sur la route de quoi le réparer. Allez, c’est parti pour 800 km !! Nous avançons de 300km le matin, vers 11h (2 jours plus tôt=9h) nous nous arrêtons prendre notre déjeuner au Tim Hortons même si c’est un peu tôt. Il continue à pleuvoir sans arrêt, nous voyons les gouttes de pluie tomber sur le pare-brise et les essuie- glaces bouger. Nous roulons pendant 300km, Maman remplace Papa au volant, il n’en reste plus que 250. Nous retrouvons Salomé et Florian quelques longues heures plus tard et nous les guidons jusqu’au parc municipal de Little Current. Le parc est très grand et un énorme pavillon s’y trouve pour être à l’abri du vent et de la pluie. La pluie nous suit depuis 3 jours... Nous partons jeter un coup d’œil dans un autre petit parc, nous arrivons en haut de la montagne et une magnifique vue s’offre à nous mais c’est écrit noir sur blanc que nous ne pouvons pas camper donc nous votons pour le parc municipal et nous y retournons. Arrivés là-bas, nous nous répartissons les tâches: Maman et Maxou pour le repas et Maëlle, Papa et moi pour le montage du camp.

Notre camp sous le grand pavillon

Nous installons la tente des enfants sous le pavillon et nous ne monterons que celle-ci puisque Maxime et Maman vont dormir dans le pickup. Nous mangeons et nous nous endormons auprès de Papa, c’est une première !






Petit-déj au soleil

Mardi, nous nous réveillons avec le ciel tout bleu, ça fait du bien ! Nous avons prévu de faire le tour de l’île Manitoulin avec Salomé et Florian.


En plein trail

Nous débutons par un trail de 5km, nous mangeons sur un point de vue vers la moitié du trail. Nous sortons les affaires, nous commençons à manger et Salomé crie :  « Les gars y’a un serpent  ! ». On se lève tous en sursaut, effectivement un serpent se trouve juste en dessous des pieds de Salomé et nous nous rendons vite compte qu’un deuxième se trouve juste à côté du premier, puis sur le retour Maëlle et Papa en verront encore un troisième.

Les serpents

Nous partons vite manger à un autre point de vue sans serpents. Nous finissons le trail et nous dirigeons vers des grandes chutes d’eau puis nous partons nous baigner sur une petite plage, nous sommes seul. Quand je dis « baigner » c’est juste les jambes parce que même si il fait plus chaud que d’habitude l’eau reste froide. La plage est infestée de petites mouches noires qui piquent et nous retournons dans la voiture avec des piqûres un peut partout. Ça ne grossit pas et ça ne gratte pas trop mais ça fait un tout petit point rouge qui saigne. Nous roulons 200km jusqu’à Sudburi et pour notre dernière soirée ensemble, nous décidons de manger une pizza, depuis le temps qu’on en parle ! Dans le restaurant la serveuse parle bien français et est super sympa, nous ressortons le ventre bien plein. Nous arrivons dans un campground "par donation". Le gars est hyper sympa, il nous installe dans des minis chalets avec des lits, il est 23h et il nous fait un grand feu, il sort son chalumeau à gaz et allume le feu en deux secondes puis il nous amène dans sa réception pour faire les papiers et nous sort des cannettes de son frigo ainsi que 3 petits paquets de chips. Nous parlons un bon bout de temps auprès du feu et nous découvrons que le gars est un prêtre mais il a des enfants et a plein d’autres activités à côté. Encore une bonne rencontre de faite !



Mercredi, le gérant du camping nous avais dit la veille que nous pouvions emprunter sa petite cuisine, ce que nous faisons en profitant du grille-pain. Nous faisons nos adieux à Salomé et Florian qui partent à Québec puis nous partons à notre tour vers Toronto. C’est prévu que nous dormions chez le père et la belle-mère de Salomé. Nous déjeunons 100km avant Toronto dans un parc près d’un grand lac, c’est super beau et nous nous promenons sur le bord d’une petite plage avant de repartir pour 1h30 de route.

La vue depuis le parc

La petite plage

Anne, la belle-mère de Salomé, nous accueille avec joie, elle nous montre où nous pouvons dormir et nous annonce que ce soir c’est barbecue ! Nous découvrons aussi Luna et Youri, leurs enfants. Nous parlons autour d’un apéro, nous racontons notre voyage... Ils aiment beaucoup le vélo et sont assez sportifs surtout Didier qui prépare un "demi iron man". Nous dégustons les brochettes de poulet et de bœuf et nous passons une excellente nuit au chaud et au sec !

Avec Anne et Didier

Jeudi, nous prenons le petit-déjeuner et Anne rentre vers 10h. Nous lui faisons nos adieux tout content de cette rencontre et nous partons pour un magasin d’outdoor de façon à pouvoir réparer la tente. Le gars nous dit que la meilleure des solutions est de coudre une pièce sur la tente puis de la rendre étanche à l’aide d’un scotch spéciale. Nous nous rendons chez une couturière tout près du magasin d’outdoor, c’est prévu que nous venions chercher le tau vers 17h. Ça c’est fait, maintenant direction les chutes du Niagara.

Les belles chutes du Niagara

Et les touristes

Nous arrivons sur place, c’est juste fabuleux, les chutes sont super belles même si nous sommes sous la pluie et qu’il y a beaucoup de touristes. Nous y passons environ 1h puis reprenons la voiture pour revenir chez la couturière. Nous ne sommes pas déçu elle a fait ça comme une pro ! Il nous reste 1h pour aller chez Thomas et Jane, des amis qui nous accueillent pendant 3 jours sous leur toit, puis rendre le pickup. Entre temps nous avons quand même pas mal de kilomètres avec de la circulation. Nous arrivons chez Thomas et Jane, nous sommes super efficaces et nous déchargeons le pickup en 5min et je vais rendre la voiture avec Papa. Thomas nous rejoint là-bas pour nous ramener. Nous rendons la voiture et avant de rentrer à la maison, Thomas et Papa vont acheter quelques bouteilles de vin et de bière. Je les aides à porter les bouteilles dans le magasin et la caissière me dit que je n’ai pas le droit de faire ça puisque j’ai moins de 18 ans.

La finale de la NBA

Nous rentrons et j’aide Jane à faire des pizzas maison, nous nous mettons à table et descendons en bas pour visionner la finale du match de basket Toronto-Golden States. C’est une grande finale pour les canadiens puisque la coupe sortirai enfin des États Unis. Nous (Toronto) remportons le match avec 4 points d’écarts.





Vendredi, nous faisons la plus grosse des grasses matinées, 9h30. Nous petit déjeunons puis je vais prendre ma douche. Maëlle finit son article de blog et nous partons quand Thomas rentre, après le déjeuner que Jane nous a préparé.

Ash avec moi au parc de foot

Nous nous rendons au parc d’à côté et en profitons pour promener le chien, Ash. Nous allons dans un autre parc où il y a pleins de buts de foot, nous jouons pour le plus grand plaisir de Maxime qui rêve d’en faire quand il rentrera. Un homme vient nous voir avec son chien, nous discutons et il est entraîneur de football, il nous confie que Maxime joue très bien et il pensait même qu’il était en club alors qu’il n’a pas fait une seul fois du foot dans sa vie. Nous ne le disons pas à Maxime car nous le connaissons et il frimerait pendant des heures. Nous rentrons avec Ash en laisse et bien épuisés. Papa, Thomas et moi allons faire des courses pour acheter du maïs, des pains hamburgers et deux trois bricoles.

Thomas au commande du barbecue

Thomas nous prépare de la bonne viande au barbecue avec du maïs et nous nous régalons avec nos pain burgers. J’ai vu qu’il y avait un rubik’s cube, Thomas annonce que celui qui arrive à le faire aura le droit à une récompense , je reprend mes vieux réflexes et en 5 minutes je lui montre le rubik’s cube terminé, il est hyper surpris et Papa essaye à son tour de le faire mais les vieux réflexes ne l’ont pas rattrapé...


Samedi, nous commençons la journée en essayant de faire un puzzle de 1000 pièces et Papa arrive enfin à faire le rubik’s cube.

Tous sur le trail

Nous nous préparons et allons marcher sur un trail de deux kilomètres au bord du lac. Nous parlons avec les oiseaux grâce à l’appli de Papa.

Dans le restaurant pierogi

Nous allons manger des pierogis dans un petit restaurant et c’est un délice. Ce sont des ravioles frits ou bouillis avec du fromage et de la viande par dessus. On se régale, nous n’avions jamais goûté ça auparavant. Nous rentrons à la maison et Thomas, Papa, Maxime et moi allons jouer au foot au même parc que la veille et nous rentrons bien fatigués. Nous faisons un apéro dînatoire, les restes de viandes et de maïs... Nous continuons de nous occuper avec le puzzle puis nous partons voir un feu d’artifice. C’est sous la pluie et le brouillard mais c’est quand même cool, ça faisait longtemps.

Dimanche, nous restons une bonne partie de la matinée à préparer nos affaires, nous essayons de récupérer un max avant de pendre le bus de nuit ce soir qui nous emmènera à New York.

Enfin terminé !

Nous finissons le puzzle de 1000 pièces, puis Maëlle, Papa, Thomas et moi allons au barber shop pour que Papa puisse se couper la barbe. Je dispute une partie d’échec très serrée avec Maëlle puisque nous terminons égalité. Nous allons manger un burger dans un petit resto hyper sympa que Thomas et Jane nous on montré. Puis ils nous amènent en voiture jusqu’au rdv pour le bus. Nous attendons 30min et rentrons dans le bus. Si tout se passe bien dans 12h nous arriverons à New York...



Cette semaine était encore bien pleine à la fois reposante et pleine d’activités, nous avons de plus en plus du mal à nous dire que nous allons rentrer dans seulement 1 mois et demi, ça passe à une vitesse folle.

Merci pour tout,

À bientôt,

Célia❤️

137 vues1 commentaire