• Célia

Semaine 13: De Vlorë (Albanie) à Corfu (Grêce). Que de dénivelés…


Au sommet de Llogara à 1030m d'altitude

Nous débutons la semaine par un jour de pause à Vlorë. Nous en profitons pour travailler un peu le matin et mettre à jour le blog. Après une bonne matinée de travail nous nous rendons en ville à vélo, c’est beaucoup plus facile quand on n’est pas chargé ! Nous trouvons un restaurant qui a l’air sympa donc nous nous y installons. Nous avons remarqué qu’en Albanie les gens prennent beaucoup de plat à se partager et non un plat chacun. Nous commandons donc un grand plat de cochon grillé à nous partager. Le repas achevé, nous décidons de nous rendre dans des magasins de sport pour voir ce qu’ils vendent. Nous n’avons rien trouvé d’intéressant, nous décidons donc d’aller nous baigner un peu. Nous arrivons à la plage et Maxime, Maëlle et moi allons nous baigner. L’eau était super bonne ! Suite à cette baignade, Papa, Maëlle et moi nous rendons au supermarché pour faire quelque courses. Une fois que tout le monde est rentré, c’est le moment de prendre une bonne douche ! A 19h, nous reçevons Ludovic qui est un français que nous avions rencontré le jour précédent. Il est originaire de la Réunion et il vit maintenant depuis 2 mois à Vlorë. Il est parapentiste et engagé dans l’écologie sociale. Nous sommes très contents de pouvoir parler enfin à un français ! Nous mangeons des raisins secs, des chips au barbecue, des gâteaux à la pizza et au sel. Ludovic nous a ramené de l’ice tea.

Mardi, nous retrouvons Tino et Nath qui ont dormi sur la plage, ils devaient prendre le ferry jusqu’en Italie et ils ont passé la montagne en bus. Ce jour-là c’est la fameuse étape des 1000m d’ascension ! Tout le monde redoutait cette étape mais elle s’est plutôt bien passée même si elle était dure. Le midi, au pique-nique, nous recroisons Ludovic et on lui demande si nous pourrions éventuellement faire un saut en parapente en sa compagnie au sommet mais il nous dit que ce n’est pas possible car il est blessé. Après le pique-nique, nous montons de plus en plus raide et ça devient dur mais on y arrive. Nous nous arrêtons à un endroit où nous pouvons remplir nos bouteilles d’eau fraîches.Nous atteignons enfin le sommet, nous sommes très fiers de nous car nous n’avons même pas posé le pied à terre. Nous voyons un vélo chargé. C’est Mark, un suisse qui est parti d’Athènes pour rejoindre sa maison. Lui aussi était épuisé, il venait de l’autre coté.



Nous trouvons un camping/restaurant et nous montons le camp avec une efficacité extrême. Le soir, nous décidons de manger au restaurant avec Mark. Maëlle et moi avons opté pour un plat de spaghettis carbonara quant aux adultes ils ont préféré de la polenta. C’était une super soirée ! Et à 20h, tout le monde est au lit !



Le lendemain, nous prenons le petit déjeuner au restaurant encore en compagnie de Mark et nous prenons du pain, du beurre, de la confiture et du miel quant à Mark, il prend une omelette. Après toute la montée d’hier on pensait que ça allait être simple alors qu’en réalité nous devions monter 970m ! Mais nous débutons avec 15km de descente.



Après une dure matinée où, ça y est, nous avons fait les 3000km, nous nous arrêtons sur la plage pour pique-niquer. Nous nous sommes également baignés. Pour Papa et Maman c’était leur meilleur baignade du voyage. Papa nous annonce que l’après-midi va être plus dure que le matin, ce qui nous décourage un peu tous. A la fin, une montée de 250m nous attend, Papa fait un compte à rebours, ce qui nous motives énormément. Nous arrivons à l’appartement à Piqueras, où il y a une super belle terrasse qui donne sur la mer. On nous apporte dès notre arrivée des kakis bien mûrs et du thé. Après le repas, nous nous couchons très vite car nous sommes épuisés par cette journée.


Jeudi, nous partons pour Saranda, il n’y a que 30km à faire. Au petit déjeuner, Papa se fait servir du café turc mais il a trouvé ça immonde. J’ai donc dit: « ça doit provenir des toilettes turcs ». Une fois le petit dej terminé nous nous mettons en route. Nous avons encore 500m de dénivelé à grimper soit environ 2450m en 3 jours seulement. Nous arrivons le midi et nous trouvons un fast food pas trop cher donc nous nous y installons et mangeons du pain pita avec des tomates, de la salade, du poulet et de la bonne sauce tandis que Maxime mange une fois de plus une margarita. Après ce bon repas, nous nous dirigeons vers l’appartement et nous mettons nos vélos dans le magasin de la dame qui nous le loue. Après une sieste pour Papa et Maman, un peu de travail pour Maëlle et un dessin animé pour moi et Maxime, nous allons voir comment nous allons pouvoir prendre nos places dans le bateau qui se dirige vers Corfu le lendemain. Papa, Maëlle, Maxime et moi allons à la plage. Les deux garçons se baignent tandis que moi et Maëlle préférons lire tranquillement sur la plage. Le soir, Maman nous prépare une petite salade et des desserts locaux. Suite à ce bon repas, Papa me fait un super massage a l’huile d’Arnica.


Vendredi, nous nous rendons à Corfu en bateau et nous passons la frontière grecque. Arrivés à Corfu, nous remarquons que les gens sont moins patients qu’en Albanie et qu’il y a 1h de décalage. Nous nous rendons en ville et mangeons une mini pizza avec des sandwichs, nous faisons un petit tour et allons au camping à 10km. Nous montons le camp puis nous rendons à une petite plage avec 2 ou 3 pêcheurs. A l’heure du diner, nous mangeons un peu de pain pita avec des pâtes. Encore une fois c’était une bonne fin de journée.


Samedi, premier jour de repos à Corfu, nous louons une voiture pour la journée histoire de faire le tour de l’île. Le matin, nous visitons le palais de Sissi l’impératrice ( Achilleon). Après cette super visite, nous nous rendons dans la vieille ville pour manger. Nous trouvons une sorte de kebab. Nous mangeons là-bas et après c’est parti pour un après-midi plage à Palaiokastritsa ! Ensuite nous rentrons au camping pour nous préparer à aller au restaurant.



Là, nous avons le plaisir de déguster des entrées locales: Tarama, Féta et Tatziski accompagnées de pain grillé. Le reste du repas est tout aussi bon devant une merveilleuse vue sur la mer. Nous avons bien mangé et tout le monde était content !


Dimanche, dernier jour de repos à Corfu. Une matinée de travail nous attend, c’est vrai que nous n’avions pas trop travaillé cette semaine. Une bonne salade préparée par Maxime et Maëlle nous attend ! La veille, Maman avait acheté du pain pita, j’en ai donc pris un peu avec ma salade et c’était un délice ! Après avoir fait notre lessive, nous partons pour un après-midi plage. Et oui, encore une fois…


C’était une chouette semaine, pleines d’aventures et de dénivelés !


A bientôt,


Célia

0 vue