• Célia

Semaine 52 : De Pointe-Des-Cascades à Danville


Montréal

Lundi 8 juillet, nous nous réveillons tôt pour partir quand il ne fait pas trop chaud, Maxime nous prépare le petit-dèj puis nous décollons sous un beau soleil vers 8h45. Après 25km sans nous arrêter nous nous accordons une petite pause mais pas vraiment reposante puisqu’il y a des machines de sport.

Notre endroit pour pique-niquer

Quelques kilomètres plus tard nous faisons des courses pour le déjeuner et nous allons manger un peu plus loin dans un grand parc. Les moustiques sont au rendez-vous, nous enfilons nos pantalons.

Avant d'arriver dans la maison d'André

Il nous reste 15 kilomètres avant d’arriver dans la maison qu’André nous prête à Montréal. C’est un cycliste que nous avions rencontré sur les routes dans les rocheuses, il était accompagné de son cousin Francois que l’on a recroisé dans les plaines en pickup. Nous arrivons, nous nous installons, la maison est super, nous prenons une bonne douche, lançons la machine à laver et nous reposons. Papa pars faire des grosses courses et nous personnalisons une petite bouteille de vin pour André. Il passe nous voir et nous passons la fin de soirée avec lui en discutant autour de la table et je commence le célèbre Tower Bridge en kaplas avec Maxime.

Mardi, à 7h nous sommes levés. Maëlle nous prépare de bons pancakes pour le petit dej puis nous restons toute la matinée à la maison pour nous reposer. Nous profitons d’avoir du wifi et d’être posés pour appeler quelques personnes, mettre à jour le blog et jouer pour Maxou.

Nous rejoignons les copains !

Nous sortons rejoindre des amis pour passer la soirée avec eux en passant par un magasin d’outdoor pour racheter un matelas pour Maëlle. Nous rejoignons nos amis dans « le quartier des festivals ». C’est la soirée des spectacles, nous nous posons dans un bar et observons les plusieurs spectacles qui s’offrent à nous tout en discutant. Pirouettes, jongleries, comédies sont au rendez-vous pour passer une bonne soirée.

Le grand spectacle final

Nous mangeons une Poutine avant d’aller voir le grand spectacle final puis nous rentrons vers minuit en voyant un putois sur la route.

Mercredi, je me réveille tard et quand je sors Maëlle nous a fait des œufs brouillées, nous prenons nos douches puis vers 10h45, nous sortons pour re-rejoindre nos amis de la veille pour passer la journée avec eux dans Montréal. Il fait très lourd et nous sommes contents d’être dans le métro pour la clim.

Les deux Mamans sur le belvédère du Montroyal

Nous nous rendons sur le belvédère de Mont Royal puis nous continuons notre balade pendant 4km.

Selfie avant d'aller pique-niquer

Nous allons faire des courses puis nous nous posons dans un parc pour faire un grand pique-nique et nous jouons au Frisbee. Ils nous ont préparé un petit panier surprise pour la suite de l’aventure. Dedans se trouve du produit anti-moustique, des moustiquaires de tête, des chamallows avec les piquets, et du beurre de cacahuètes. Nous nous promenons encore un peu et nous rentrons à la maison pour faire des courses et Maëlle nous prépare le dîner: des pommes de terres sautées avec du poisson pané. Cela fait du bien de cuisiner avec de vrai ustensiles.

Jeudi, la pluie est au rendez-vous, c’est le déluge. Heureusement nous sommes dans la maison. Nous restons toute la matinée à l’intérieur et quand nous nous décidons enfin à sortir il fait très chaud, il est 14h.


Nous prenons les transports et nous nous baladons pendant 3h en plein cœur de Montréal, nous allons voir un peu de tout, une sorte d'expo gratuite sur les barbies, nous nous rendons au vieux port et nous rentrons vers 17h.



Le vieux port

.

Sous l'abri bus en attendant que le déluge se calme

Quand nous sortons du bus une pluie monstrueuse s’abat sur nous, nous nous réfugions quelques minutes sous l’abri-bus et courons rejoindre la maison. Nous arrivons et un oisillon est par terre, il est tombé de son nid. Nous nous équipons d’un torchon et l’emmenons à l’intérieur le temps que la pluie se calme. Nous le gardons une quinzaine de minutes et le remettons dans son nid, il a même réussi à salir le plancher avec ses excréments. Pour le dîner, je cuisine des cookies, Maëlle refait des pancakes et nous faisons des pop corn au micro-ondes.

Vendredi, à 6h45 André vient nous dire au revoir, il doit partir au travail (en vélo bien sûr). Nous préparons tout, faisons les cartes postales puis nous partons pour une nouvelle étape de 60km.

Le cycliste qui a cassé sa pédale

Pendant une pause, un cycliste s’arrête, nous lui demandons si il a un problème, effectivement, sa pédale est cassée. Manque de chance, nous avons jeté notre pédale de rechange. Nous la recollons à l’aide de superglue mais quand il repart, elle se casse de nouveau. Il habite à 5km d’ici, ce n’est pas très grave. Nous avons quand même sympathisé. Nous arrivons au camping, plantons les tentes sur un énorme terrain et allons nous baigner dans la piscine. Maxime se fait un copain, c’est plus facile depuis que l’on est au Québec de s’exprimer pour lui, il commençait à en avoir marre de ne jamais vraiment parler. La douche est payante donc nous la prenons avec une bouteille mais quand c’est le tour de Maxou, Papa débloque le monnayeur puis appuie 4 ou 5 fois comme pour mettre 5 pièces, il le referme et Maxime a une vraie douche chaude.

Maëlle prépare le repas sur notre gigantesque terrain

Maëlle, pendant ce temps, prépare le repas: des pâtes.

Samedi, nous partons vers 9h après avoir fait notre gainage quotidien. Nous avons repris depuis la série 10 à Montréal. Nous roulons sur de la piste cyclable écartée de la route pour les voitures.

La super piste cyclable

Après une bonne trentaine de kilomètres, nous arrivons dans une énorme zone commerciale. Nous allons au Walmart faire de grosses courses et s’acheter un petit paquet de glaces pour nous rafraîchir, il fait très chaud. Nous déjeunons sur une table tout près du supermarché, et continuons notre chemin. Nous arrivons au camping et nous découvrons que c’est un camping 4 étoiles. Papa et Maman vont à l’accueil et Max, Maëlle et moi prions pour que ça ne soit pas trop cher et que nous puissions rester ici et ne pas chercher un bivouac. C’est bon, nous pouvons rester ici, le prix est raisonnable. Nous allons voir si les douches sont encore payantes et effectivement c’est 1 dollar les 5 minutes. Papa débloque la machine et nous arrivons encore à avoir une douche gratuite. Max et Papa vont faire un saut à la piscine avant de se doucher pendant que Maman et Maëlle préparent une salade.

Max à table sur notre emplacement

Quand nous avons finit de manger, Maxou et moi allons regarder "Astérix et le secret de la potion magique" à la salle communautaire. Maëlle nous rejoint pendant que Papa et Maman font un concours de sudoku dans leurs tentes.







Dimanche, nous partons vers 10h, il commence à pleuvoir après 20 kilomètres. Nous devons continuer jusqu’à Richemont où nous pourront manger. La pluie s’est calmée quand nous trouvons une table mais elle repart de plus belle quand nous sortons les affaires. Nous nous abritons en attendant que ça passe et après un concours de sudoku, nous repartons. Ce soir nous devons aller chez Jean Béliveau. C’est un marcheur qui a fait le tour du monde en 11 ans. Nous avons un livre dans nos sacoches qui vient de lui, dedans il raconte son voyage. Nous l’avons tous lu sauf Maxime. Et ce livre nous l’avons récupéré en Asie par d’autres cyclotouristes français. Thomas, est un jeune homme d’une trentaine d’année et il y a 5 ans, pendant qu’il voyageait à vélo, il a donné ce livre à un cyclotouriste français et lui a dit: « Transmet ce livre de cyclotouriste français en cyclotouriste français ». Le livre fait le tour du monde depuis 5 ans et il est dans nos sacoches en ce moment. Nous avons décider d’aller chez Jean Béliveau puisqu’il habite au Québec et Thomas est venu à l’occasion pour récupérer son livre. Nous croisons Thomas sur la route, il est venu en avion depuis Taïwan avec Bonnie, il nous décharge un peu car apparemment Jean habite en haut d’une colline. Cela nous paraît tout de suite plus facile avec 1 ou 2 sacoches en moins. Nous arrivons chez Jean.

Jean devant son dôme

Il a construit un dôme en plein milieu de la forêt, il est seul et y habite depuis 4 ans. Le dôme est génial ! Nous allumons un feu et discutons autour de celui-ci. Nous faisons chauffer de l’eau pour les douches, nous remplissons un saut et nous lavons. Nous descendons à la source où il récupère de l’eau potable et où il a son « frigo ». Son frigo c’est une cuve et de l’eau de la source fraîche à l'intérieur.

L'intérieur de son dôme

Nous préparons les pommes de terres, mettons la viande sur le barbecue et passons à table. Il nous raconte pleins de choses très intéressantes. Nous allons dormir dans le dôme. Papa et maman ont montés leur tente un peu plus loin. Demain nous allons faire la passation du livre et nous passerons une nouvelle journée en compagnie de Jean Béliveau.





C’était mon dernier article et merci beaucoup à tout ceux qui nous ont suivis et qui nous ont encouragé. Il ne nous reste plus que 2 semaines avant la fameuse FIN du voyage et chacun de nous appréhende un peu. Cela va nous faire du bien de rentrer et de retrouver des choses basiques comme un vrai lit. Encore merci à tous,

Au revoir,

Célia ❤️

143 vues4 commentaires